COURS de NON-DUALITÉ


Conclusions

Nous avons des preuves raisonnables pour affirmer:

Que l'univers n'a pas de propriétés objectives fondamentales.
Que la liberté est un concept qui n'existe pas objectivement.
Que le déterminisme est un concept qui n'existe pas objectivement.
Que le cerveau réagit objectivement une demi-seconde après les événements.
Que les états de sommeil, rêve et éveil sont des états empiriques.
Que la dualité sujet-objet est conditionnelle à une identité imaginaire.
Que l'association du "Je" avec des objets est à la base du phénomène d'identification.
Que l'activité mentale se fonde sur l'insécurité d'une identité erronée.
Que la dynamique des idées et de la pensée est totalement imprévisible et involontaire.
Que le corps ne dit pas "Je" de lui-même.

Conclusion :

Rien n'existe à l'extérieur de l'existence.
L'existence est donc indivisible et intègre.
La conscience fait la cognition de cette existence.
La conscience doit partager la nature d'unicité de l'existence pour faire cette cognition.
La conscience doit être l'existence elle-même.

Nous sommes donc pure conscience de l'existence.
L'existence et sa cognition dans la conscience sont une seule et même réalité: soi.
Seul le soi existe.

Tout ce qui est unique est absolue. Seul le mental sépare, compare, évalue et différencie.
En observant avec soin, on voit que tout est unique.
Puisque l'absolue existe, le relatif est imaginaire.

Le "Je" personnel objectif est une simple fabulation, un ego. Par une enquête assidue, l'individu peut trouver la source qui dit "JE" universellement. Se confondre à cette lumière qui brille en soi et qui s'exprime : "JE", comme dans "JE SUIS", le JE se confondant à l'Existence elle-même.
Page suivante